Investir son argent, ce n’est pas uniquement rechercher un rendement financier. On peut faire le choix d’investir pour favoriser le développement d’initiatives sociales, sociétales ou environnementales. Comment bien comprendre ce qui se cache derrière les mots « investissement socialement responsable » ?

Investir selon ses valeurs

L’investissement socialement responsable (en abrégé, ISR) contribue à une société durable. Il favorise la protection de la planète et la qualité de vie de ses habitants. Le rendement financier n’en est pas pour autant négligé. Il s’agit d’un savant équilibre entre entreprises performantes et conscientes.

Etre sélectif

Choisir un projet conforme à vos valeurs

Le point de départ de l’investissement socialement responsable (aussi appelé, ISR) est la construction d’un monde durable, qui a des valeurs éthiques. Refuser le travail des enfants, contribuer à la sauvegarde de notre belle planète bleue, préférer les sociétés où les décisions sont prises en tenant compte du personnel, …autant de thématiques qui entrent dans la catégorie « responsable » ou « durable ». En anglais, le mot utilisé est « sustainable ».

En choisissant l’investissement socialement responsable, votre argent soutiendra des entreprises qui ont un code éthique et des principes stricts de gouvernance, respectueux des valeurs sociales, humaines et/ou environnementales.

Refuser le manque d’éthique

Cela signifie que vous mettrez systématiquement de côté les fabricants d’armes, l’industrie du tabac, les jeux de hasard, ….et que vous préférerez des entreprises soucieuses des droits de l’homme et de l’empreinte écologique.

La sélection des entreprises et des secteurs dépend soit de critères d’exclusion (= ce qu’on ne veut pas), soit de critères positifs. Il s’agit dans ce cas d’entreprises ou de secteurs qui se conforment aux normes environnementales, sociétales et sociales.

Il n’y pas de définition unique de l’investissement éthique. En Belgique, des institutions, telles qu’Ethibel, se sont spécialisées dans ce domaine.

Elles octroient le « label éthique » aux investissements socialement responsables. Cette récompense est un gage de qualité et de reconnaissance. Febelfin, la Fédération belge du secteur financier, a également lancé cette année un label de certification ISR.

Socialement responsable = moins rentable ?

Eviter la confusion

Investissement durable et rentabilité peuvent aller de pair, pour autant qu’une bonne sélection des entreprises socialement responsables ait été faite au départ.

Et si l’on y réfléchit bien, des sociétés respectueuses du facteur humain et de l’environnement devraient être mieux positionnées sur le long terme pour créer de la valeur. En effet, en théorie, elles sont moins soumises à des conflits sociaux, la motivation des travailleurs y est plus grande et elles sont déjà conformes aux normes écologiques. Ce qui signifie moins de coûts inattendus et plus de productivité.

Choisir la formule qui vous correspond

Il y a trois façons d’investir de manière durable.

Ces placements sont accessibles via votre courtier, votre institution bancaire ou votre plate-forme d’investissements :

  • Le compte épargne « éthique » : certaines banques proposent des comptes épargne « éthiques », mais pas toutes. Il faut donc s’informer au préalable auprès de votre institution bancaire.
  • Les fonds d’investissements « éthiques » : ils fonctionnent de la même façon que les fonds traditionnels, mais utilisent pour la constitution de leur portefeuille des critères financiers et extra financiers (ou durables). Il existe des fonds éthiques qui achètent des actions, des obligations, des produits monétaires….tout dépend de votre profil d’investisseur.
  • Les organisations « éthiques » : ce sont des fonds de développement ou des coopératives qui soutiennent des projets à finalité sociale, sociétale ou environnementale. Ces investissements peuvent donner droit à un avantage fiscal, sous la forme d’un crédit d’impôt. Attention, ce type d’investissement est peu liquide et donc, il est difficile d’en revendre les parts.

En conclusion, allier conscience et rentabilité est possible grâce aux fonds socialement responsables. Différentes formules existent qui dépendront de votre appétit au risque, de votre horizon d’investissement et de votre besoin de liquidité.

Dans notre prochain article, nous poursuivrons notre dossier « Investissements », sur le thème très controversé du bitcoin.

Catégories : Investissements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *