Nous produisons, nous fabriquons, nous consommons, nous jetons, et nous recommençons. Dans cette spirale d’abondance, 120 kilogrammes de nourriture sont gaspillés chaque seconde en Belgique, soit plus de 7 tonnes d’aliments chaque minute. Au niveau mondial, un tiers de ce qui est produit sur notre belle petite planète prend la direction de la poubelle chaque année.

La consommation durable, agissons maintenant !

Si nous ne voulons pas laisser nos enfants et petits-enfants jouer sur des montagnes de déchets, si vous voulons leur laisser une chance de vivre dans un monde où les poissons s’ébattront dans des rivières propres, où l’air sera respirable, il est temps de changer nos habitudes.

Fini de nourrir la déesse poubelle, c’est trop facile ! Réfléchissons et trouvons des astuces pour faire la nique à la facilité de la filière j’achète/je jette. Sortons de ce cycle confortable, et faisons preuve d’inventivité.

Photo de Tobias Tullius

On jette ses méchantes habitudes à la poubelle

Semer pour nos enfants

Parce que les adultes sont censés donner l’exemple aux générations futures, parce que notre ado nous décoche des regards en coin lorsque nous vidons le frigo des aliments que nous estimons périmés, nous avons un rôle à jouer dans la construction du monde de demain. Et ça débute dans nos chaumières. Moins de déchets, ça signifie moins de consommation d’énergie pour les produire et plus de ressources laissées à nos enfants et petits-enfants, qu’ils pourront à leur tour utiliser. Leur avenir dépend de nous et de la façon dont nous les aurons éduqués à consommer.

Côté finances, notre portefeuille pousse un soupir de soulagement et nos épaules se détendent. Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est dépenser moins tout en consommant mieux.

On fait le plein de trucs et astuces

Parce que les initiatives font la file devant notre porte

Il suffit d’ouvrir les yeux et les oreilles, les initiatives contre le gaspillage alimentaire, et pour une consommation plus durable, se multiplient comme des champignons. Lancées sans tambour ni trompette, elles sont rapidement prises d’assaut par les particuliers, et soutenues par les autorités publiques et les médias. Elles se présentent comme des « bonnes actions » pour l’environnement et pour notre jolie planète, et comme un coup de pouce pour boucler notre budget alimentation.

Elles ne sont pas réservées aux bobos et adeptes inconditionnels de l’environnement, elles s’adressent au grand public.

Nous en avons épinglé quelques-unes pour vous, cette liste n’est pas exhaustive, que chacun.e y trouve celle qui correspondra le mieux à ses goûts et à ses habitudes de consommation :

  • Happy Hours Market: les invendus alimentaires des supermarchés sont collectés par un foodtruck. Connectez-vous & passez votre commande après 20 heures. Vous aurez l’heureuse surprise d’être livré.e.s à moitié prix ! A vos marques, prêts, zéro déchets ! https://www.happyhours.be/
  • Too good to go ou comment lutter contre le gaspillage alimentaire en faisant plaisir à nos papilles. Basée sur le panier surprise, cette initiative vous permet de consommer les invendus des commerçants (plats du jour ; viennoiseries ; etc.). L’appli vaut le détourhttps://www.toogoodtogo.be

  • Too Much: cette application, lancée par le comédien belge Charlie Dupont, vise à mettre en relation les consommateurs qui ont des surplus dans leur frigo ou leurs casseroles avec ceux qui en ont besoin. L’objectif est de lutter contre le gaspillage alimentaire. http://app.toomuch.be
  • Frigo Magic: « cuisinez divin avec trois fois rien ». Cette application, initiée par un ancien restaurateur et sommelier, vous propose des recettes simples et rapides à partir des ingrédients de votre frigo. Laissez-vous séduire, vous serez surpris.es ! http://www.frigomagic.com

On en parle autour de nous

Parce qu’il n’y pas de meilleure publicité que celle qu’on fait soi-même

C’est le coup de pouce personnel que nous pouvons donner à ces belles initiatives, le rôle de consommateur responsable que nous pouvons jouer pour transmettre le témoin et apporter notre pierre à l’édifice. Et pourquoi pas créer notre propre application, fédérer les gens de notre quartier autour d’une thématique « anti gaspi » ?

Tester, commenter, en parler, diffuser, pour en faire la promotion, pour rester inventif.ve et à l’affût de bons plans, créer un réseau et un vivier de bonnes pratiques pour nous, aujourd’hui, et pour nos enfants, aujourd’hui et demain. Ce n’est pas compliqué et, avec les réseaux sociaux et le web, c’est à portée d’un clic. Laissez-vous tenter et n’oubliez pas de partager vos expériences !

En conclusion, l’éducation financière, ça passe aussi par la lutte contre le gaspillage alimentaire. C’est une nécessité, pour un monde durable et une économie solidaire, mais c’est surtout un jeu auquel on se prend rapidement, car les initiatives sont faciles à mettre en place, et adaptées à notre mode de vie ainsi qu’à nos habitudes. Et surtout, quel bien-être pour notre budget !

Dans notre prochain article, nous poursuivrons notre enquête sur les solutions pour alléger notre budget, les trucs et astuces pour faire plaisir à notre portefeuille, sans avoir l’impression de se priver.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *