Les achats de Noël bouclés, offerts et, pour certains, déjà échangés, portons un regard curieux et médusé dans le rétroviseur : quel consommateur avons-nous été ? Pressé, généreux, réfléchi, responsable ? Avons-nous tenté une incursion dans le monde de la consommation alternative ?

La consommation financièrement responsable, à portée de tous

Consommer de manière responsable, c’est avant tout un choix. Celui de laisser de côté nos modes d’achats traditionnels, d’ouvrir grand les yeux et les oreilles, et de se tourner vers des filières nouvelles et avantageuses pour notre portefeuille.

C’est également une nécessité. Celle de préserver le monde dans lequel nous vivons, de le bichonner, de le chouchouter, pour que les petits-enfants de nos petits-enfants puissent continuer à s’y faire une place et à s’y sentir bien.

Plush Design Studio

La consommation financièrement responsable, pour quoi faire ?

Semer pour nos enfants

Dans notre société d’abondance, nous produisons avec la finalité de consommer davantage, et bientôt, nous sommes envahis d’objets et de déchets, de contraintes et d’obligations.

Qu’en faire ? Où les ranger ? Comment s’en débarrasser ?

La consommation responsable, c’est relâcher la pression, agir en pleine conscience, reprendre en mains les rênes de ses choix et transmettre aux générations futures le témoin d’un monde durable.

La consommation financièrement responsable, comment faire ?

Ouvrir grand les yeux et les oreilles

Les initiatives de consommation financièrement responsable se sont multipliées ces dernières années en Belgique. D’abord très locales, elles se sont étendues à l’ensemble du pays et en ont parfois dépassé les frontières. La presse, les chaines de radio et de télévision, Internet et les réseaux sociaux s’en sont fait tantôt le relais, tantôt les ambassadeurs. L’objectif est simple, consommer mieux en faisant plaisir à notre portefeuille.

La consommation financièrement responsable, que faire ?

S’approprier les initiatives qui nous parlent

Le bricolage fait maison, l’appel aux talents de nos proches et amis pour réaliser le cadeau de nos rêves, la trouvaille tendance dégotée lors d’une brocante, le magasin de seconde main que nous quittons les bras remplis de vêtements, de jeux de société ou de livres, les idées se multiplient au gré de nos envies.

Les achats dans les magasins d’occasion ou de seconde main, c’est une mode très prisée par la génération Y (aussi appelée Milléniaux) et une nécessité pour les familles défavorisées. A l’origine centrée sur le prêt-à-porter, la filière de seconde main offre aujourd’hui un panel de produits de qualité, voire de luxe. De l’équipement pour bébé à la robe de soirée pour fêter la Saint-Sylvestre, des chaussures de marche aux Smartphones reconditionnés, le choix n’y manque pas. Une double manière de satisfaire notre portefeuille car les magasins de seconde main sont eux aussi friands de bonnes occasions : les surplus en bon état qui s’accumulent dans vos garde-robes et greniers y seront les bienvenus.

Très tendance également, et particulièrement inspirant pour nos finances, le cadeau chiné dans une brocante. L’idée à nouveau est de donner une seconde vie à des objets, en leur permettant d’intégrer un foyer et d’éviter la case poubelle. Faire plaisir sans se ruiner, pourquoi pas vous ? A vos agendas, les brocantes envahissent nos villes et nos campagnes.

En conclusion, le canal de la consommation financièrement responsable est une source d’inspiration et de créativité sociale et sociétale. Consommer mieux et moins cher, c’est possible et à portée de tous. Il suffit de se lancer et de se prendre au jeu. Votre portefeuille vous en sera reconnaissant.

Dans notre prochain article, nous aborderons un autre volet de l’éducation financière, la consommation durable.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *